Bande titre Images d'une vie canadienne: cahiers de coupures personnels
aller à la section Pages couvertures
aller à la section Cahiers de coupures
aller à la section Collection et création d'images
aller à la section Apprendre et s'amuser
aller à la section Chercheurs / lecteurs
aller à la section Touristes culturels
Sources d'inspiration pour les histoires de L.M. Montgomery (suite)

photo du chat Luckypage de cahier de coupures sur les chatsLe chat est une autre des images que Montgomery aimait conserver dans ses cahiers de coupures. Elle adorait les chats, les photographiait, coupait des mèches de poils qu'elle collait dans ses cahiers, découpait des pages de magazines où il y avait des photos de chats.George Boyd MacMillan d'Écosse et elle partageaient cette fascination pour les chats, et échangèrent des anecdotes dans leur correspondance de trente-neuf ans. Dans ses journaux et ses lettres, Montgomery parle le plus souvent de Daffy et de Lucky.

photo du chat Daffy tirée du cahier de coupures
Elle se fit envoyer Daffy de l'Île lorsqu'elle et son nouveau mari s'installèrent à Leaskdale, Ontario. Daffy figure sur la page du cahier de coupures où elle décrit son mariage. Lucky devint son compagnon et ami et elle dédia Jane of Lantern Hill à sa mémoire. Dans ses cahiers de coupures, on trouve des pages d'images qui racontent leurs histoires. Nombre de ses romans renferment des chats, rodant et mystérieux, charmants les personnages de ses écrits.

coupures de PressMontgomery découpait des articles qui parlaient de chats et les collait dans ses cahiers de coupures. Un de ces articles comporte une gravure du chat de madame Bonner, Banjo. Montgomery avait-elle cette image en tête lorsqu'elle révisa son manuscrit de The Blue Castle et changea le nom du chat de Barney qui s'appelait alors « Jiggle Squeak » et le renomma « Banjo »? manuscrit de The Blue CastleIl semble aller de soi que la toute dernière entrée aux cahiers de coupures, en 1937, soit un article humoristique au sujet d'un chat. C'est sans doute M. MacMillan, qui lui a envoyé cet article d'Angleterre au sujet d'un énorme chat, ancienne vedette de cinéma et buveur de whiskey appelé Matthew of Greengables, mais qui répondait au nom de Marilla! Montgomery adorait tant les chats qu'elle ajouta un chat noir à sa signature.

signature de Montgomery avec le sceau du Chat noir

[Pour obtenir plus d'information sur l'imagination visuelle de Montgomery, veuillez consulter le chapitre écrit Elizabeth R. Epperly et intitulé « L.M. Montgomery's Visual Imagination » dans la publication de la University of Toronto Press (2002) ayant pour titre Making Avonlea: L.M. Montgomery and Popular Culture, édité par Irene Gammel Pour obtenir plus de détails sur les pages couvertures, consultuez le chapitre du même livre écrit par Andrea McKenzie. Pour obtenir plus d'information sur Montgomery et la photographie, veuillez vous référer au cédérom The Bend in the Road, disponible auprès du lmmontgomery.ca]


L'imagination visuelle d'une écrivaine
Sources d'inspiration pour les histoires de L.M. Montgomery | Pages couvertures de livres

© MBACC 2002© MBACC 2002   Envoyez vos commentairesEnvoyez vos commentaires  MentionsMentions aller au site web du LM Montgomery Institute à UPEI aller au site web du Musée des beaux-arts du Centre de la Confédération aller au site web de la Bibliothèque nationale du Canada aller au site web de la University of Guelph aller au site web du Lucy Maud Montgomery Birthplace aller au site web du Musée virtuel du Canada go to English Home Page go to French Homepage Aller ? la page d'accueil fran?aise Aller ? la page d'accueil anglaise coupure au sujet du chat de madame Ronner coupure au sujet d'un chat nommé Matthew of Greengables