Bande titre Images d'une vie canadienne: cahiers de coupures personnels
aller à la section Pages couvertures
aller à la section Cahiers de coupures
aller à la section Collection et création d'images
aller à la section Apprendre et s'amuser
aller à la section Chercheurs / lecteurs
aller à la section Touristes culturels
La vie de L.M. Montgomery (suite)

photo du révérend Ewan Macdonald En mars 1911, la grand-mère de Maud mourait et en juillet Maud épousait le révérend Ewan Macdonald dans la maison de ses cousins Campbell, à Park Corner. Après leur lune de miel en Écosse et en Angleterre, durant laquelle ils ont visité de nombreux sites littéraires au sujet desquels elle avait lu plutôt, ils déménagèrent dans la paroisse d'Ewan, à Leaskdale, en Ontario.

La vie des Macdonald à Leaskdale commença dans la joie. Montgomery avait enfin sa propre maison, même si elle appartenait à l'église, et elle devint mère. Montgomery avait publié quatre romans pendant qu'elle vivait à l'Île et avait préparé une collection de nouvelles. Elle continua d'écrire pendant les quinze ans qu'ils passèrent dans le village de Leaskdale en plus de s'acquitter de toutes les tâches qui incombaient à la femme d'un ministre à la campagne.

La tragédie les marqua en 1914, d'abord avec la déclaration de la guerre et ensuite, huit jours plus tard, par la mort à la naissance de son deuxième fils. La guerre était un sujet d'inquiétude profond quotidien pour Montgomery-comme elle en parle dans son roman Rilla of Ingleside (1920). Un troisième fils en santé lui vint au monde en 1915. Lorsque la guerre prit fin, la bien-aimée cousine de Montgomery, Frederica Campbell Macfarlane, mourut de la grippe espagnole que la guerre avait laissée dans ses sillons. Quelques mois plus tard, Ewan Macdonald souffrit d'une grave crise de maladie mentale. Il devait en souffrir périodiquement tout le reste de sa vie et Maud Montgomery Macdonald ne devait plus jamais vivre sans la tension et l'inquiétude de ses attaques ou de leur possibilité. Puis Montgomery se trouva mêlée à un procès de neuf ans contre L.C. Page Company, son premier éditeur.

photo de la maison de Norval Ce fut partiellement à cause de la controverse à laquelle l'église faisait face et partiellement à cause d'un accident de voiture et d'une malencontreuse poursuite judiciaire contre Ewan Macdonald, qu'ils décidèrent de quitter Leaskdale et de déménager à Norval, à Forks of the Credit, près de Toronto. Ils habitèrent à Norval pendant neuf ans (1926-35). Montgomery s'y trouvait suffisamment près de Toronto pour pouvoir s'y rendre facilement et rapidement et elle appréciait ses nombreux engagements comme conférencières et invités des clubs littéraires et des clubs de presse. Ces garçons étaient presque des adultes et ses livres continuaient de bien se vendre. La santé mentale de son mari devint cependant un problème qu'ils ne pouvaient plus cacher ou ignorer et ils se retirèrent à Toronto en 1935.

Dans leur dernière demeure, « Journey's End », Montgomery prit plaisir à faire du jardinage, à s'occuper de ses chats et à écrire. Un de ses fils devint avocat et l'autre médecin. Elle développa un intérêt poussé pour le cinéma et continua à assister à des lectures publiques et de nombreux thés et lectures donnés en son honneur. La tension causée par la maladie mentale d'Ewan Macdonald se maintenait et les remous survenus en Europe lui faisaient craindre qu'une autre grande guerre était inévitable.

photo de la pierre tombale de LM Montgomery MacdonaldL.M. Montgomery Macdonald s'éteignit en 1942. Elle fut enterrée à Cavendish, Île-du-Prince-Édouard, sur une colline donnant sur le pays et la mer qu'elle adorait.

Médaille de l'Ordre de l'Empire britanniqueMontgomery fut très honorée de son vivant et elle continue de l'être de nos jours. En 1923, elle fut la première Canadienne à devenir membre de la Royal Society of Arts de Grande-Bretagne (en 1923). Elle fut nommée membre de l'Institut littéraire et artistique de France en 1935. La même année, le roi George V la nomma officier de l'Ordre de l'Empire britannique. En 1936, en grande partie parce que ses livres avaient déjà fait de cette région une destination pour les voyageurs, le Gouvernement du Canada achetait des terrains à Cavendish et l'endroit fut désigné parc national. En 1943 Lucy Maud Montgomery Macdonald fut nommée personnalité d'importance historique nationale. Troupe d'Anne of Green Gables - The Musical (TM) 2001. Photo de Barrett & MacKay.En 1999, un vote en fit un des vingt premiers héros canadiens du vingtième siècle. Ses romans continuent de se classer parmi les succès de librairie sur la scène internationale.

De son vivant, elle a publié vingt romans, cinq cents nouvelles et autant de poèmes, un recueil de poésie ainsi que trois des textes biographiques du livre Courageous Women (1934). Elle a donné lecture et causeries pendant des années, ainsi qu'écrit pour journaux et magazines. Elle a laissé une douzaine de cahiers de coupures, environ deux milles photographies, de merveilleux ouvrages faits à la main, des centaines de coupures ainsi qu'un journal d'un million de mots illustré de ses propres photographies. Ses romans ont été traduits dans plus d'une douzaine de langues et elle a été source d'inspiration pour la radio, la télévision, le théâtre, le cinéma, la musique et l'art.

Pour de nombreuses personnes du monde entier, L.M. Montgomery c'est le Canada.


Pourquoi étudier Montgomery | La vie de L.M. Montgomery | Les effets de Montgomery sur le reste du monde
Liste des œuvres | Liste des bibliothèques et archives | Chronologie | voir aussi Apprendre et s'amuser

© MBACC 2002© MBACC 2002   Envoyez vos commentairesEnvoyez vos commentaires  MentionsMentions
RechercheRecherche    Recherche avancéeRecherche avancée  go to Tell a Friend pageParlez-en à un ami  go to Site Index pageIndex du site
aller au site web du LM Montgomery Institute à UPEI aller au site web du Musée des beaux-arts du Centre de la Confédération aller au site web de la Bibliothèque nationale du Canada aller au site web de la University of Guelph aller au site web du Lucy Maud Montgomery Birthplace aller au site web du Musée virtuel du Canada go to English Home Page go to French Homepage Aller ? la page d'accueil fran?aise Aller ? la page d'accueil anglaise photo du révérend Ewan Macdonald photo du révérend Ewan Macdonald photo du révérend Ewan Macdonald